La prépa ECE est une formation généraliste, les étudiants poursuivent donc la quasi-totalité des enseignements reçus au lycée. Une trentaine d’heures sont inscrites à l’emploi du temps des étudiants.

Les différents enseignements sont les mêmes en 1re et 2e années :

Economie Sociale et historique (ESH)

L’enseignement d’économie, sociologie et histoire a pour but de permettre aux étudiants de comprendre et d’analyser le monde contemporain. Dans la continuité des programmes du cycle terminal de la série économique et sociale, cet enseignement a pour ambition de développer les compétences de synthèse, d’analyse et d’argumentation des étudiants. Ils devront maîtriser les principaux concepts, mécanismes et modèles de l’analyse économique (en articulation avec le cours d’économie approfondie), savoir mobiliser et mettre en perspective de façon pertinente les principaux phénomènes économiques et sociaux depuis le début du XIXe siècle et maîtriser les éléments de base, les méthodes et démarches de la sociologie, plus particulièrement celle des organisations et des institutions.

Economie approfondie

Le cours d’économie approfondie a pour objet de présenter les fondements de l’analyse microéconomique et macroéconomique. Il constitue un complément du cours d’ESH. Son contenu est mobilisable dans les épreuves d’ESH écrites et orales des concours d’entrée dans les Écoles supérieures de commerce et de management. Cet enseignement se divise entre un cours de microéconomie et un cours de macroéconomie.

Mathématiques

En cours de mathématiques en ECE , les étudiants développent leurs capacités de raisonnement déductif, utiles quelle que soit la carrière qu’ils envisagent. Organisé sur deux ans, l’enseignement vise à donner aux étudiants les méthodes de raisonnement et les bases de connaissance qui leur seront utiles lors des enseignements spécialisés de gestion, de finance ou d’économie. Il ne s’agit ni d’un recueil de recettes utiles, ni d’un cours sur des fondements de mathématiques générales, mais d’une formation indispensable pour la compréhension des mécanismes économiques. Le programme est adapté à celui du secondaire et s’articule autour de trois pôles : algèbre, analyse, probabilités.

Informatique

Acquisition des bases du logiciel Scilab ; utilisation de ce logiciel en seconde année pour illustrer ou modéliser des situations concrètes autour de six thèmes : statistiques descriptives univariées, statistiques descriptives bivariées, chaînes de Markov, fonctions de plusieurs variables, simulation de lois, estimation ponctuelle ou par intervalle de confiance.

La culture générale

L’enseignement de culture générale, assuré par les professeurs de philosophie et de lettres a pour but d’aider les étudiants à réfléchir sur les grandes interrogations contemporaines, en prenant conscience qu’elles sont tributaires d’un héritage culturel. Les étudiants devront aussi apprendre à utiliser des outils de réflexion empruntés à la philosophie et aux lettres (mais aussi à la sociologie, à la psychologie, à l’histoire,…) pour construire une réflexion rigoureuse et convaincante ainsi qu’à apprendre à analyser un texte pour en dégager les idées essentielles et saisir avec finesse la progression de la pensée de son auteur.

En première année, le programme est composé de thèmes très diversifiés (« La société, le droit et l’Etat moderne », « Quelques grands courants artistiques et esthétiques depuis la Renaissance », « L’essor technologique et l’idée de progrès »… En deuxième année, le programme est constitué d’une notion unique, renouvelée chaque année.

Les Langues vivantes

L’horaire d’enseignement est de 3 heures par semaine en LV1 et en LV2 dans la voie économique. A cet horaire s’ajoute une interrogation de préparation à l’oral de 20 minutes toutes les deux semaines. L’étudiant est préparé, grâce à un entrainement modulé et intensif, aux épreuves écrites et orales. Deux langues étrangères, dont l’anglais en 1re ou en 2e langue, sont exigées. Le lycée Rabelais permet un apprentissage de en LV1 et LV2 de l’anglais, de l’allemand et de l’espagnol. Il n’existe pas de programme à proprement parlé mais l’objectif est d’acquérir un certain nombre de compétences (maîtrise de la grammaire, du lexique, développement des capacités de compréhension et expression). Les textes étudiés, principalement extraits de la presse étrangère, traitent de l’actualité économique et de faits de société. L’évaluation se fait sur des traductions (version et thème) ainsi que sur de l’expression écrite qui peut prendre diverses formes selon les concours. L’épreuve évalue la capacité à rédiger et à répondre à des questions de réflexion ou d’actualité.

L’évaluation en prépa ECE

Il existe différentes modalités d’évaluations en ECE. D’une part, des devoirs sur table réalisés en classe, d’autre part des travaux réalisés à la maison peuvent aussi être évalués. A cela, il convient d’ajouter des DS effectués en dehors des heures de cours, le concours blanc ainsi que les « colles », des interrogations orales généralement individuelles qui ont lieu pour chaque matière. Le but de ces évaluations est de préparer au mieux les concours qu’ils passeront à l’issue des deux années de formation