carlista -  voir en grand cette image
carlista

Les élèves de 1re de la section européenne Espagnol se sont rendus aux Archives départementales pour retrouver la trace des réfugiés carlistes.

info document -  voir en grand cette image

En 1840 prend fin la « première guerre carliste », guerre civile qui oppose en Espagne les partisans d’Isabelle II, promoteurs d’une monarchie constitutionnelle et ceux de Don Carlos, défenseurs de l’Ancien Régime et d’un système absolutiste. Après leur échec, ces derniers baptisés « carlistes », sont nombreux à traverser les Pyrénées pour trouver refuge en France, parfois jusqu’en Bretagne !

A partir des archives de police des Côtes-du-Nord et de documents historiques, nos élèves ont remonté la piste de ces Espagnols en exil jusqu’en 1848. Fichés, recensés, contrôlés, expulsés mais parfois aussi protégés par des légitimistes bretons, ils font l’objet d’une étroite surveillance de la part des services de renseignement et des autorités de la monarchie de Juillet. Les élèves ont ainsi pu mesurer les enjeux de la surveillance policière face à ces réfugiés politiques qui dérangent…

Ils s’appelaient Pujol, Cabrera ou Ruiz et vivaient à Quintin, à Dinan ou à Saint-Brieuc. Qu’ils soient soldats, prêtres, peintres ou chocolatiers, chefs de guerre ou membres de la famille royale, nous les avons retrouvés dans les archives…

esp_euro_archives3 -  voir en grand cette image
esp_euro_archives3
info document -  voir en grand cette image
info document -  voir en grand cette image