Au sein du lycée François Rabelais, durant quatre heures, la classe défense a suivi un apprentissage des gestes qui sauvent. Cet apprentissage permet de faire face à certaines situations dangereuses et ainsi de sauver possiblement des vies humaines en exerçant les premiers secours.

Ces cours ont été assuré par Mme Caron, professeur de SVT.

Au cours de ces heures, nous avons notamment vu la manière de faire un garrot tourniquet , de pratiquer un massage cardiaque et utiliser un défibrillateur. Nous avons également appris à analyser une situation potentiellement dangereuse, à l’aide de cours et en exercice.

Les numéros d’urgence sont :

17 police 15 Samu 18 pompiers 112 international

Nous avons aussi vu les situations suivantes :

I- La pose d’un garrot tourniquet

Indication : Lors d’une hémorragie externe, lorsque la compression manuelle est impossible ou inefficace / Lorsqu’il y a plusieurs victimes.

La victime est allongée pour permettre au cerveau d’être irrigué en oxygène malgré la perte de sang.

Il faut :

  • un lien de toile forte improvisé de 3 à 5 cm de large et de 1.50 m de longueur (cravate, écharpe, foulard)
  • un bâton (morceau de bois solide ou de métal) pour permettre le serrage.

On le met entre la plaie qui saigne abondamment (hémorragie externe) et la racine du membre, à quelques centimètres de la plaie, jamais sur une articulation. Il faut faire 2 tours autour du membre avec le lien large à l’endroit où le garrot doit être placé / Faire un 1er nœud / Placer au dessus du nœud le bâton puis faire deux nœuds au dessus du bâton pour le maintenir / Tourner le bâton de façon à serrer le garrot jusqu’à l’obtention de l’arrêt du saignement / Fixer le bâton avec le lien large afin que le garrot ne desserre pas.

Une fois mis en place, le garrot doit toujours rester visible. Ne pas tenter de le desserrer car cette action pourrait aggraver l’état de la victime.

II -La personne est inconsciente et respire

Pour avoir si la personne est consciente : lui parler, si elle nous répond. Pour savoir si la personne respire : on lève doucement la tête de la personne et l’on écoute si elle respire et si son ventre bouge.

PLS (position latérale de sécurité)

On prend la main de la victime la plus proche de nous et on vient la placer en perpendiculaire au corps Ensuite on prend l’autre main de la victime et on vient la placer en dessous de sa tête, sur son oreille On lève la jambe de la victime la plus éloignée de nous Puis on tourne la victime doucement vers nous en mettant sa jambe à angle droit.

info document -  voir en grand cette image

III-la personne est inconsciente mais ne respire pas

Il faut faire un massage cardiaque et utiliser un défibrillateur.

Avec le défibrillateur que nous avons utilisé, il fallait placer une électrode sur le côté droit de la poitrine et l’autre sur le côté gauche du ventre.

info document -  voir en grand cette image

Le défibrillateur donne les instructions à suivre. Il faut effectuer un massage cardiaque pendant 30 secondes. Pour cela il faut placer les deux mains au centre de la poitrine et exercer de fortes compressions

Il faut continuer jusqu’à ce que la victime reprenne connaissance ou que les secours arrivent.

info document -  voir en grand cette image

Cette formation sert de formation continue et de complément après l’obtention du PSC1 que nous avons passé en troisième.