Les intrusions non autorisées sur les emprises ferroviaires sont l’une des principales causes de mortalité sur le réseau ferré. Pour sensibiliser les jeunes, une campagne nationale est organisée par SNCF Réseau. Elle a touché 3 000 jeunes bretons dans douze établissements l’an passé.

Elle prend la forme d’un film de deux minutes, en réalité virtuelle, qui fait vivre l’expérience dramatique du témoin d’un accident en retranscrivant son cauchemar, qui le réveille chaque nuit à 2 h 38.

Vendredi, le film a été présenté aux élèves de seconde du lycée Rabelais. « Ça fait réfléchir », avouent Loucas et Ewan en retirant le casque. « C’est super réaliste, on se sent forcément concerné », ajoutent Rafael et Alexis.

Le directeur académique, Philippe Koszyk, avait tenu à venir « soutenir cette initiative, qui vise à sensibiliser sans esprit moralisateur. Ceci dans un établissement directement concerné par ce problème, avec l’actuelle suppression de la passerelle qui enjambait la voie ferrée. »

info document -  voir en grand cette image